Est Ensemble

Le partenariat engagé depuis 2014 amène la Soreqa à intervenir aujourd’hui dans la plupart des communes constitutives d’Est Ensemble, particulièrement concerné par l’habitat indigne.

Requalifier le Bas-Montreuil en préservant son identité

Le quartier du Bas Montreuil autour de la rue de Paris présente des poches d’habitat très dégradé. Il abrite une mixité de fonctions entre commerces, artisanat et logement souvent répartis à l’intérieur des îlots.

Il s’agit d’un tissu de faubourg avec des activités en cœur d’îlots ou le long des venelles. Cette forme urbaine est caractérisée par des parcelles étroites en lanières.

Mixité entre habitat et activités

En 2014, Est Ensemble a souhaité agir sur le secteur situé de part et d’autre de la rue de Paris, en lien avec la Ville de Montreuil, dans le cadre du PNRQAD Montreuil-Bagnolet. La ZAC Fraternité a été confiée à la Soreqa.

Notre intervention vise à éradiquer l’habitat indigne et à préserver la mixité entre habitat et activités, menacée par les nombreuses transformations d’ateliers en logements et par la spéculation immobilière.

Diversité des commerces

Un autre enjeu est de préserver la qualité et la diversité des commerces, en particulier sur la rue de Paris, axe structurant de Montreuil. La ville de Montreuil intervient en complément pour améliorer la qualité et l’usage des espaces publics, y compris en régulant les flux.

Pour répondre à ces enjeux, nous intervenons sur plus de 110 adresses, en maniant l’appropriation publique et les dispositifs incitatifs, avec l’appui de l’Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine et de l’Agence Nationale de l’Habitat. Les premières constructions suivies par la Soreqa devraient sortir de terre à partir de 2020.

Le quartier des Coutures s’améliore

Très actif et marqué par une forte hausse des prix immobiliers, le quartier des Coutures concentre aussi un parc de logements indignes et une population fragile. Le projet a pour but de remédier à la dégradation du bâti. Nous organisons les réhabilitations ou démolitions-reconstructions des immeubles tout en accompagnant les occupants en difficulté.

A fin 2017, nous agissions sur près de 50 adresses du quartier, avec, dans le cadre du PNRQAD Montreuil-Bagnolet, les aides de l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine et de l’Agence Nationale de l’Habitat.

Sur certains secteurs, nous agissons par appropriation publique, notamment quand les immeubles sont en très mauvais état et posent des problèmes de sécurité. Sur d’autres, quand les propriétaires sont en capacité de faire les travaux, des dispositifs incitatifs sont privilégiés.

Un outil souple et ciblé

En 2016, Est Ensemble a décidé de se doter d’un outil d’intervention souple pour lutter contre l’habitat indigne : le traité de concession d’aménagement confié à la Soreqa. Il s’agit  d’un outil à disposition d’Est Ensemble et de chacune des communes pour traiter de façon ciblée les immeubles ou les îlots d’habitat dégradé sur lesquels les politiques publiques de droit commun sont insuffisantes ou inefficaces. L’enjeu est à la fois social et urbain.  

Au fur et à mesure, des immeubles de tout le territoire peuvent être intégrés par avenant. Le traité permet de mobiliser notre expertise au fur et à mesure des besoins qui se manifestent dans le territoire.

Une quinzaine d’adresses ont ainsi déjà été identifiées à Bobigny, Montreuil, Noisy-le-Sec, Pantin et le Pré-Saint-Gervais. Elles cumulent difficultés sociales, de gestion et de fonctionnement.

Le quartier Villette Quatre-Chemins

Sur la commune de Pantin, le secteur Villette-Quatre Chemins a été retenu comme Quartier d’intérêt National avec le quartier qui lui fait face à  Aubervilliers. L’étude a été menée par la Soreqa en 2017 et 2018. Le traité de concession porté par Est Ensemble permettant l’intervention globale de la Soreqa pour traiter l’habitat indigne  doit entrer en phase opérationnelle d’ici le début de l’année 2019.

Fermer le menu