Pourquoi une SPLA ?

Un outil public de droit privé
Société de droit privé, la Soreqa n’a pas d’actionnaire privé et fonctionne comme un outil public au service des collectivités. Le propre d’une Société publique locale d’aménagement (SPLA) est d’exercer son métier d’aménageur pour le compte exclusif des collectivités qui composent son actionnariat.
Les collectivités lui confient des études urbaines et des opérations d’aménagement. Elles la contrôlent étroitement, comme leurs propres services (c’est la notion de « contrôle analogue »).

Une SPLA pour davantage de réactivité
La Soreqa est une SPLA dédiée à des opérations de requalification d’immeubles et de quartiers dégradés et insalubres.
Compte tenu de la complexité et de la durée longue de ce type d’opérations, le statut de SPLA – outil public – lui confère bien des avantages, liés au fait que ses missions lui sont confiées directement par ses actionnaires, sans mise en concurrence. De ce fait, le contenu des concessions, voire leur économie générale, peut évoluer dans le temps par avenants, et s’ajuster ainsi aux besoins avec un maximum de souplesse.